arrow-leftarrow-righteditfacebookgoogle-plusinstagramlinkedinmarkerpinteresttwitter
Scroll down
  • Histoire de la tulipe

Histoire de la tulipe

La tulipe fut introduire en Europe au XVIe siècle par un diplomate flamand Augier (Ogier) Ghislain de Busbecq (1522-1591). Né en 1522 à Comines, alors territoire de Charles-Quint, Ogier fit de bonnes études, fréquenta les universités européennes et s'exprimait couramment en sept langues.

Ferdinand d'Autriche, roi de Bohême et de Hongrie (frère de Charles-Quint) l'envoie comme ambassadeur à Constantinople auprès du terrible Sultan Soliman II le Magnifique (1494-1566). Il doit obtenir une trêve aux hostilités, en effet le monde chrétien se sent menacé. L'empire ottoman est au sommet de sa puissance, il occupe l'Afrique du Nord, la Syrie, la Perse, la Grèce, les Balkans, la Hongrie et n'a été arrêté qu'aux portes de Vienne en 1529 par les armées de Charles-Quint.

En 1554, Busbecq se rend donc à Vienne et de là à Constantinople. Le Sultan Soliman est alors en Anatolie, Busbecq l'y rejoint et reviendra porteur d'une trêve de 6 mois.

Début 1556, Ferdinand le charge d'une nouvelle mission et Busbecq retrouve la Turquie qu'il ne quittera qu'en 1562 pour revenir à Vienne avec un traité assurant une trêve de 8 ans et rendant la Hongrie à Ferdinand.

Brillant diplomate, botaniste et naturaliste, Busbecq s'intéresse à tout ce qui l'entoure. Lors de son premier séjour en Anatolie en 1554, il avait découvert des tulipes en fleurs et acquis des bulbes qu'il avait offerts aux jardins impériaux de Vienne. La tulipe, fleur préférée du sultan Soliman le Magnifique, doit son nom au mot turc tülbend (turban) auquel la fleur ressemble.

Le savant botaniste Charles de L'EscluseCarolus Clusius (Arras 1526-Leyde 1609) était médecin de l’empereur Maximilien II et s'occupait des jardins impériaux à Vienne de 1573 à 1592. C'est là qu'il remarqua la tulipe et que, charmé par cette belle fleur, il en constitua une collection.

Nommé à Leyde pour occuper la chaire de botanique, il emmena sa collection de tulipes en Hollande.

L'Escluse est le créateur d'un des premiers jardins botaniques d'Europe Hortus Botanicus à Leyde et peut être considéré comme le premier mycologue au monde et le fondateur de l'horticulture. La tulipe est devenue un symbole de richesse, elle apparaît dans les tableaux de fleurs et sur les faïences de Delft.

La tulipomanie est le nom donné à l'augmentation démesurée puis l'effondrement des cours de l'oignon de tulipe dans le nord des Provinces-Unies au milieu du XVIIe siècle. Au plus fort de la tulipomanie, en février 1637, les promesses de vente d'un bulbe se négociaient pour un montant égal à vingt fois le salaire annuel d'un artisan spécialisé. La tulipe fit et défit des fortunes. Le gouvernement intervint en 1637 pour interdire de telles transactions. Certains historiens ont qualifié cette crise de "première bulle spéculative" de l'histoire.